La Liberté

Une banque pour en finir avec la faim

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une foule de gens à travers la Suisse n’ont pas de quoi préparer trois repas par jour, et Fribourg ne fait pas exception. © Alain Wicht
Une foule de gens à travers la Suisse n’ont pas de quoi préparer trois repas par jour, et Fribourg ne fait pas exception. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
14.04.2021

Le collectif fribourgeois pour la dignité planche sur la création d’une banque alimentaire dans le canton

Anne Rey-Mermet

Précarité » Les longues files d’attente pour récupérer un cabas de nourriture, les distributions de repas gratuits prises d’assaut: la pandémie et la situation sanitaire qui en découle ont révélé la situation très précaire de nombreuses personnes. Une foule de gens à travers la Suisse n’ont pas de quoi préparer trois repas par jour, et Fribourg ne fait pas exception. Si cette situation a été mise en lumière par l’actualité de ces derniers mois, il s’agit d’une réalité quotidienne pour beaucoup de personnes, et ce bien avant la crise sanitaire.

Garantir le droit à l’alimentation figure parmi les revendications du Collectif fribourgeois pour la dignité. Celui-ci est aujourd’hui composé de plus de septante associations et groupements du canton, parmi lesquels Le Trem

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00