La Liberté

Une défaite qui va laisser des traces

La socialiste Valérie Piller Carrard, suivie par son président Benoît Piller (à gauche) et son chef de campagne Raoul Girard (à droite). © Charly Rappo
La socialiste Valérie Piller Carrard, suivie par son président Benoît Piller (à gauche) et son chef de campagne Raoul Girard (à droite). © Charly Rappo
Christian Levrat, président du Parti socialiste suisse
Christian Levrat, président du Parti socialiste suisse
26.03.2018

L’échec est cinglant pour le PS, d’autant que certaines voix avaient mis en doute la stratégie retenue

Nicolas Maradan

Analyse»  Larmes à gauche hier après-midi après la proclamation des résultats du second tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Ou, du moins, une inévitable déception marquant les visages des militants socialistes. Pour le parti à la rose, la défaite est cinglante: sa candidate, Valérie Piller Carrard, termine à plus de 7000 voix de son rival, le libéral-radical Didier Castella. «Je pensais que le score allait être plus serré», avoue sobrement la principale intéressée. «C’est un score assez net, nous en prenons acte. C’est le reflet de ce canton, qui est un canton à droite», renchérit son chef de campagne, le député bullois Raoul Girard.

Un échec d’autant plus difficile à avaler que, dès le début de la campagne, certaine

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00