La Liberté

Une démission sur fond de tensions

Alain Riedo (à l’avant) et René Jenny, lors de l’Apéritif du printemps de l’économie fribourgeoise, organisé par la Chambre de commerce et d’industrie à Domdidier en 2013. Les deux hommes roulent alors dans la même direction. © Alain Wicht-a
Alain Riedo (à l’avant) et René Jenny, lors de l’Apéritif du printemps de l’économie fribourgeoise, organisé par la Chambre de commerce et d’industrie à Domdidier en 2013. Les deux hommes roulent alors dans la même direction. © Alain Wicht-a
21.01.2016

Chambre de commerce • Alain Riedo quitte la Chambre de commerce et d’industrie de Fribourg, qu’il dirige depuis six ans. Malgré un bilan positif, le Charmeysan de 59 ans a vécu une année 2015 chahutée.

François Mauron

La Chambre de commerce et d’industrie de Fribourg (CCIF) perd son timonier. Depuis décembre 2009, il tenait pourtant fermement la barre d’une association dont le but premier est de défendre l’économie du cru et ses entrepreneurs. Trop, peut-être? Le communiqué adressé hier aux rédactions se garde bien d’une telle allusion. «Le conseil d’administration a pris acte de la démission d’Alain Riedo de son poste de directeur de la CCIF. Par son engagement au quotidien, sa force de travail et son enthousiasme, ce dernier s’est engagé avec passion à la défense des intérêts du canton, de ses entreprises et de son économie», indique-t-il. Avant de préciser qu’il assumera ses fonctions à la tête de l’institution jusqu’au 31 juillet.

Dernière expérience

Le Charmeysan, il est vrai, peut se targuer de résultats probants. «En six ans, sous l’égide d’Alain Riedo, la CCIF a passé de 600 à plus de 1000 membres. Comme directeur, il a développé ses prestations, notamment les services aux entre

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00