La Liberté

Une haute école face à de gros enjeux

Pascale Marro vient de vivre sa douzième et dernière rentrée à la tête de la Haute Ecole pédagogique de Fribourg. © La Liberté/Corinne Aeberhard
Pascale Marro vient de vivre sa douzième et dernière rentrée à la tête de la Haute Ecole pédagogique de Fribourg. © La Liberté/Corinne Aeberhard
22.09.2018

Rectrice de la Haute Ecole pédagogique depuis 2007, Pascale Marro quitte ses fonctions à la fin du mois

Nicolas Maradan

Education » Rectrice de la Haute Ecole pédagogique (HEP) de Fribourg depuis 2007, Pascale Marro quitte ses fonctions à la fin du mois. Interview.

La HEP vit sa dix-septième rentrée et la douzième avec vous à sa tête. Comment a-t-elle évolué?

Pascale Marro: Quand je suis arrivée, il a notamment fallu adapter le cursus au processus de Bologne (programme de rapprochement des systèmes d’études européens, ndlr) et éliminer les «reliquats» de l’Ecole normale, à savoir des cours de base qui n’avaient plus lieu d’être. En effet, la HEP est orientée vers la didactique des disciplines et plus vers les disciplines elles-mêmes, comme c’était le cas à l’époque de l’Ecole normale. Comme nous étions devenus une haute école, il a également fallu développer le domaine de la recherche.

Qu’allez-vous faire après votre départ?

J’ai quelques projets, que je ne peux pas dévoiler pour le moment. Ce qui est sûr, c’est que je va

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00