La Liberté

Une reconnaissance des actes commis

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Valaisan Jean-Marie Fürbringer est membre du comité du Groupe de soutien aux personnes abusées dans une relation d’autorité religieuse. © Charly Rappo
Le Valaisan Jean-Marie Fürbringer est membre du comité du Groupe de soutien aux personnes abusées dans une relation d’autorité religieuse. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
25.11.2019

Samedi avait lieu la première journée dédiée aux victimes d’abus sexuels commis au sein de l’Eglise

Nicolas Maradan

Fribourg » Samedi se tenait à Fribourg la toute première journée diocésaine en mémoire des victimes d’abus sexuels commis au sein de l’Eglise catholique. Un événement organisé conjointement par l’évêque Charles Morerod et le Groupe de soutien aux personnes abusées dans une relation d’autorité religieuse (SAPEC). Une plaque commémorative a notamment été posée à la cathédrale Saint-Nicolas. Interview du Valaisan Jean-Marie Fürbringer, membre du comité du groupe SAPEC.

Cette première journée en mémoire des victimes d’abus sexuels est-elle le signe qu’un certain tabou est en train de tomber?

Jean-Marie Fürbringer: Je le souhaite. C’est en tout cas la marque d’un dialogue de très bonne qualité avec Mgr Morerod. Av

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00