La Liberté

Une révision passée au forceps

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La gauche aura finalement pu rester unie devant la révision des retraites du personnel de Fribourg. © Freiburger Nachrichten
La gauche aura finalement pu rester unie devant la révision des retraites du personnel de Fribourg. © Freiburger Nachrichten
Partager cet article sur:
19.02.2019

Igor Cardellini

Analyse» La révision de la Caisse de prévoyance du personnel de la ville de Fribourg (CPPVF) a passé la rampe lundi soir au Conseil général. Le projet, porté par l’exécutif à majorité de gauche, a été approuvé avec un bonus de 4 millions de francs. La modification de dernière minute est venue des socialistes, qui se sont ravisés et ont prêché pour injecter finalement une somme plus généreuse, au lieu des 900’000 prévus quelques jours plus tôt. Ceci afin de limiter les baisses de rentes des employés à un maximum de 10%. La mesure a été soutenue par leurs alliés verts et Centre Gauche-PCS. Qui gagne et qui perd dans l’affaire?

Sur le plan purement matériel et financier, au niveau communal, tout le monde s’accorde pour dire que personne ne tire vraiment avantage de la r

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00