La Liberté

Un projet européen démarre avec RegenHU

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les imprimantes 3D de RegenHU sont capables de produire des oreilles. © DR
Les imprimantes 3D de RegenHU sont capables de produire des oreilles. © DR
Partager cet article sur:
10.02.2020

Médecine » La société de Villaz-Saint-Pierre, spécialisée dans la production d’imprimantes 3D de matériaux biologiques, participe à un projet européen de trois ans.

Générer un tissu de foie à partir de cellules prélevées sur un patient malade: c’est le but d’ORGANTRANS. Cet ambitieux projet de recherche européen réunit huit partenaires suisses et étrangers. Parmi eux: la société RegenHU, à Villaz-Saint-Pierre, spécialisée dans la production d’imprimantes 3D de matériaux biologiques, communique le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM), qui coordonne le projet.

Doté d’un budget de 6,3 millions d’euros (6,7 millions de francs), ORGANTRANS a reçu un financement dans le cadre du programme de recherche et d’innovation de l&

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00