La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Fribourg: Le Conseil de la magistrature inquiet en raison de la surcharge des instances judiciaires

Les tribunaux d’arrondissement et le Ministère public enregistrent une nouvelle hausse du nombre de dossiers à traiter. «La charge de travail est telle que les moyens actuels ne suffisent plus», avertit le Conseil.

Si rien n’est entrepris, la Justice craint de ne plus être en mesure de rendre des jugements de qualité dans des délais raisonnables. © Charly Rappo
Si rien n’est entrepris, la Justice craint de ne plus être en mesure de rendre des jugements de qualité dans des délais raisonnables. © Charly Rappo

Marc-Roland Zoellig

Publié le 14.06.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

«J’ai parfois l’impression que nous roulons à 250 km/h en espérant que rien de grave ne se produira.» Président du Conseil de la magistrature fribourgeois (CM), le juge cantonal Johannes Frölicher a usé vendredi d’une image parlante pour évoquer la surcharge chronique d’un pouvoir judiciaire tournant à plein régime. Responsable de la surveillance administrative et disciplinaire des autorités judiciaires et du Ministère public, le CM a présenté son rapport 2023. Verdict: les différentes instances fonctionnent toujours bien, mais reposent «trop et de manière inquiétante» sur l’engagement de ses magistrats et de ses collaborateurs. «La charge de travail est telle que les moyens actuels ne suffisent plus.» Et d’en appeler à une réforme devenue «nécessaire», ainsi qu’à l’octroi de nouveaux postes.

Le Ministère public n’a jamais enregistré autant d’affaires et les tribunaux d’arrondissement sont eux aussi de plus en plus sollicités. De manière générale, les causes se complexifient e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11