La Liberté

«Ils sont les lépreux de notre époque»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les aînés victimes d’addictions ont du mal à trouver un lieu où passer leurs vieux jours. © CIRIC
Les aînés victimes d’addictions ont du mal à trouver un lieu où passer leurs vieux jours. © CIRIC
Partager cet article sur:
24.07.2014

Fribourg • Que faire des alcooliques et toxicomanes vieillissants? C’est le casse-tête des familles, des médecins et des juges de paix. Dans le canton, aucune structure n’est prévue pour les accueillir durablement. Témoignage.

Christine Wuillemin

Patron d’entreprise, homme d’affaires brillant, époux et père de famille attentionné, Charles* avait tout pour mener une vie heureuse à l’abri du besoin. Pourtant il va se laisser happer par le cercle vicieux de l’alcoolisme dont il n’arrivera jamais à s’extirper. Son parcours est un film qui se repasse en boucle: crise incontrôlable de boisson, sevrage à l’hôpital, séjour en institution de réhabilitation, retour dans sa famille, crise…

En vieillissant, Charles - aujourd’hui âgé de 73 ans - n’est plus capable de vivre seul. Devenu un poids pour ses proches, ces derniers tentent de lui trouver un lieu d’accueil durable. Mais la mission relève de l’impossible. Le canton de Fribourg ne compte aucune structure spécialisée dans la prise en charge de victimes d’addictions qui prennent de l’&acir

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00