La Liberté

La Jazz Parade 2014 est définitivement annulée

La 26e édition a été annulée jeudi soir en raison de lacunes au niveau de la sécurité. © Charly Rappo
La 26e édition a été annulée jeudi soir en raison de lacunes au niveau de la sécurité. © Charly Rappo
Des conditions de sécurité basiques ne sont pas respectées, par exemple pour l'éclairage ou les sorties de secours. © Charly Rappo
Des conditions de sécurité basiques ne sont pas respectées, par exemple pour l'éclairage ou les sorties de secours. © Charly Rappo
Pour cette raison, le festival n'a pas pu démarrer jeudi soir comme prévu. © Charly Rappo
Pour cette raison, le festival n'a pas pu démarrer jeudi soir comme prévu. © Charly Rappo
04.07.2014

Manifestation • Les organisateurs de la Jazz Parade 2014 jettent l'éponge. Ils ont décidé jeudi d'annuler la 26e édition de la manifestation, qui devait débuter le même jour à Marly. Ils invoquent, dans un communiqué diffusé tard jeudi soir, d'importantes lacunes au niveau de la sécurité.

ATS/LIB

=> Développement à lire dans «La Liberté» de vendredi

Des conditions de sécurité basiques ne sont pas respectées, par exemple pour l'éclairage ou les sorties de secours, a expliqué le préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré, qui a retiré son autorisation.

Annulation pure et simple du festival

«La décision préfectorale rendant caduques les premières soirées», les organisateurs ont été contraints d'annuler «purement et simplement» le festival. Un comité de crise a été constitué jeudi pour tenter d'assurer la tenue de la Jazz Parade dans le respect des exigences préfectorales. Il a toutefois «dû déchanter devant l'importance des travaux à effectuer et, par ailleurs, devant les pertes financières qu'auraient entraîné l'annulation des concerts importants des premières soirées», précise le communiqué.

Parallèlement, les organisateurs ont fait savoir qu'ils se séparaient du responsable de l'infrastructure et créateur de la Jazz Parade Jean-Claude Henguely: «L'Association du Festival International de Jazz de Fribourg s'est vue dans l'obligation de se séparer, avec effet immédiat, de son directeur artistique et technique, Jean-Claude Henguely, pour rupture de contrat, manquements importants et fautes évidentes, aggravées de contraintes, menaces d'entraves au déroulement de la manifestation et d'abus de confiance».

Imbroglio juridique

La Jazz Parade avait été évincée par la ville de Fribourg lors d'un concours, au profit du nouveau festival de musiques actuelles Les Georges. Elle avait encore drainé plus de 35'000 spectateurs en 2013, mais le service culturel lui reprochait une gestion déficiente.

Dans la querelle et l'imbroglio juridique qui ont suivi, le préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré a partiellement donné raison aux organisateurs de la Jazz Parade en admettant qu'il y a eu un vice de procédure. Mais il n'a pas pour autant préconisé d'annuler Les Georges.

Au printemps, le festival s'était doté d'une nouvelle structure pour assurer sa pérennité, avec comme président l'avocat fribourgeois Bernard Berset. Le comité avait lancé «Les Amis de la Jazz Parade», dont les membres pouvaient apporter leur soutien sous forme de travail bénévole, de cotisations ou de dons en espèces.

Du centre-ville de Fribourg à Marly

Après 25 ans, la manifestation a quitté le centre-ville de Fribourg pour prendre ses quartiers sur l'ancien site de l'entreprise Ilford à Marly. La 26e édition du festival, du 3 au 12 juillet, devait également se dérouler pour la première fois sous chapiteau.

La nouvelle édition annonçait près de 40 concerts. Quatre jours devaient être consacrés au jazz et six autres à des colorations rock, reggae, ska, hip-hop, blues, funk, pop ou encore musiques du monde.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00