La Liberté

«La situation devenait ingérable»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Même si les autorités communales, Pierre-Olivier Nobs en tête, ont tout tenté pour maintenir au moins les feux d'artifice, le principe de précaution a prévalu. © Charles Ellena / «La Liberté»
Même si les autorités communales, Pierre-Olivier Nobs en tête, ont tout tenté pour maintenir au moins les feux d'artifice, le principe de précaution a prévalu. © Charles Ellena / «La Liberté»
Partager cet article sur:
31.07.2020

Après avoir «tout essayé», la Ville de Fribourg a dû se rendre à l’évidence et annuler les feux du 1er août. Le conseiller communal Pierre-Olivier Nobs explique l’historique de cette décision.

Magalie Goumaz

En raison de l’évolution de la situation sanitaire et après concertation avec la Préfecture de la Sarine, la Ville de Fribourg se voit contrainte d’annuler le feu d’artifice du 1er août, annonce-t-elle vendredi matin dans un communiqué.

Lire » La Ville de Fribourg annule ses feux d’artifice

«Le Conseil communal voulait vraiment organiser le 1er août pour la population», explique Pierre-Olivier Nobs, en charge de la Police locale, de la mobilité et des sports. «Au départ, nous avons même envisagé de maintenir les traditionnelles festivités aux Grandes-Rames, en séparant le public dans trois blocs de trois cent personnes. En lançant la planification, nous nous sommes cependant rendus compt

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00