La Liberté

Le Bilboquet fête ses vingt ans

Amaëlle O’Brien avait 17 ans au début du Bilboquet. Elle a repris les rênes du café-théâtre de Fribourg en 2008. © alain wicht
Amaëlle O’Brien avait 17 ans au début du Bilboquet. Elle a repris les rênes du café-théâtre de Fribourg en 2008. © alain wicht
26.06.2015

Humour • Le café-théâtre de Fribourg est passé du centre-ville à la Fonderie, en misant sur la convivialité. En attendant la nouvelle saison, Amaëlle O’Brien maintient la flamme.

Elisabeth Haas

Elle avait 17 ans aux débuts du Bilboquet. Amaëlle O’Brien n’a pas vu les années filer. En 1995, dans la fougue de l’adolescence, elle aidait au service au moment où le café-théâtre de Fribourg ouvrait ses portes aux Grand-Places. Vingt ans plus tard, oui, le compte est bon, ça lui en donne 37.

Le théâtre est resté sa passion, ex æquo avec la radio. En 2008, elle n’a pas beaucoup hésité à reprendre les rênes de la petite salle, qui a entre-temps déménagé à la route de la Fonderie 8. En commençant par la poutze et le bar, elle a donc fini par prendre la responsabilité d’une programmation. Elle sait qu’elle ne l’aurait pas fait seule, que son équipe la porte. Elle cite surtout son administratrice, Brigitte Antenen, sans oublier tous les autres.

Début au Capitole
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00