La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le coléoptère progresse encore

Le capricorne asiatique est repérable à ses petites taches blanches et à ses longues antennes. A Marly, il possède plutôt des points jaunes. © Aldo Ellena
Le capricorne asiatique est repérable à ses petites taches blanches et à ses longues antennes. A Marly, il possède plutôt des points jaunes. © Aldo Ellena
Partager cet article sur:
Publié le 31.07.2014

Nature • Le capricorne asiatique, insecte vorace qui s’attaque aux feuillus de Marly, a trouvé un nouveau foyer. La commune serait la source de l’infection de Brünisried.

célia jaquet

La bête noire de Marly, le capricorne asiatique, a définitivement fait son nid dans la commune. Pour rappel, ce coléoptère de trois centimètres, aux longues antennes et taches jaunes, a été introduit en Suisse dans le bois de palettes transportant des pierres originaires d’Asie. Il est qualifié de dangereux car ses larves s’attaquent à tous les arbres feuillus sains et les détruisent en deux ou trois ans. Le seul moyen de les éradiquer est de brûler les végétaux contaminés.

A Marly, un premier foyer a été découvert, début juillet, dans le quartier des Rittes où plusieurs mesures d’abattage et d’importants contrôles ont été effectués. En tout, 160 de ces nuisibles ont pu être capturés dans la zone infectée et une centaine d’arbres ont dû être abattus.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00