La Liberté

Les jeunes élus poil à gratter des exécutifs

Hendrick Krauskopf (à g.) et Benjamin Gasser, deux destins contrastés dans un exécutif. Vincent Murith a
Hendrick Krauskopf (à g.) et Benjamin Gasser, deux destins contrastés dans un exécutif. Vincent Murith a
14.03.2012

A la vingtaine ou un peu plus, ils ont embrassé une charge dans un exécutif.Pour le meilleur ou pour le pire. Certains ont déjà jeté l’éponge. D’autres se sont accrochés. Et tous rempileraient.

Claudine Dubois

«C’est vraiment un monde rude. Avec des tensions, des jeux d’influence, même au niveau communal, et cela pour peu d’enjeu. Mais du point de vue sociologique, c’est très intéressant.» Celui qui parle ainsi a déjà huit ans d’exécutif derrière lui, avant même d’avoir passé le cap de la trentaine. Marc Antoine Messer est entré au Conseil communal d’Avry juste après «les grands chambardements de 2004, où tout le Conseil était passé à la trappe». Le jeune géographe de Corjolens avait tout juste 21 ans.

La répartition des dicastères est un bon indicateur des futures relations au sein du Conseil et de la place accordée aux jeunes élus. «Il devait y avoir des réaménagements, et on m’a laissé le choix», témoigne le Villarois Benjamin Gasser, 28 ans. «AVillars-sur-Glâne, il y a une tradition de mettre les jeunes en avant, déjà au Conseil général.»

Comme tous les juniors en politique communale –mais c’est valable aussi pour les moins jeunes qui débutent– les premiers pas sont diffic

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00