La Liberté

Coup de filet sur un chantier

Au total, 42 ouvriers ont été contrôlés. Six n’avaient pas de permis de séjour. Sur les 36 restants,
Au total, 42 ouvriers ont été contrôlés. Six n’avaient pas de permis de séjour. Sur les 36 restants,


21.05.2016

Bulle La Préfecture de la Gruyère a coordonné jeudi matin une large opération de contrôle sur un chantier de l’agglomération. Près de 25 ouvriers sont soupçonnés de travail au noir.

Jérémy Rico

Il faut s’imaginer la scène: une cinquantaine d’agents de police qui bouclent un vaste chantier d’une vingtaine de villas et immeubles. Sous la pluie et dans la boue, ils fouillent les lieux pour débusquer les travailleurs qui tentent d’échapper au contrôle. Au final, 42 ouvriers issus de 16 entreprises romandes sont rassemblés. Tous se plient aux mêmes entretiens: une quinzaine de minutes avec la police, puis une autre quinzaine avec l’un des six inspecteurs du travail présents. Pendant ce temps, d’autres contrôles sont effectués sur les bâtiments et le chantier.

Du travail au noir

Jeudi de 8 à 11 h, la Préfecture de la Gruyère a coordonné une grande opération de contrôle sur un chantier de l’agglomération bulloise. Où exactement? Le préfet de la Gruyère n’en dit pas plus, afin de pr&eacut

La lecture de cet article requiert un accès numérique

Lire cet article

et accéder à l'ensemble du site de La Liberté :

CHF 2.70

Valable 24 heures pour l'ePaper,
tous les articles,
les archives depuis 2006

Je suis déjà abonné à La Liberté en version numérique

Connexion sur mon compte
Mot de passe oublié ?
Découvrez nos offres
Offres abonnements La Liberté

Accéder en tout temps à nos contenus numérique grâce aux abonnements Premium (papier + numérique) et Numériques

Premium
Découverte dès
Fr. 19.00/mois
Numérique
Découverte dès
Fr. 13.00/mois
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00