La Liberté

L’histoire entre Jean-Marc Purro et le Collège du Sud se termine

Parti à la retraite, Jean-Marc Purro ne verra pas le résultat de l’agrandissement du Collège du Sud. © Charly Rappo
Parti à la retraite, Jean-Marc Purro ne verra pas le résultat de l’agrandissement du Collège du Sud. © Charly Rappo
25.07.2014

portrait Après 37 ans d’enseignement, Jean-Marc Purro referme le livre du Collège du Sud. Il a vécu toute l’histoire de l’établissement bullois.

Jérémy Rico

Jean-Marc Purro a l’habitude de faire un pas de côté par rapport à l’histoire. Hors du feu de l’action, il la raconte, l’analyse, l’explique. Normal: il l’a enseignée à de très nombreuses générations d’élèves. Mais il y a pourtant une histoire pour laquelle il est un acteur incontournable: celle du Collège du Sud. Sur les 40 rentrées qu’a vécues l’établissement depuis sa création, l’enseignant n’en a raté que trois. Les trois premières.

A la suite de quoi il a toujours été présent. D’abord dans les murs du Cycle d’orientation comme professeur, puis dans ceux du bâtiment actuel, dès 1994. Il est alors nommé proviseur, poste qu’il occupait encore en 2013/2014. Mais la longue série s’arrête là. A 62 ans, le Bull

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00