La Liberté

Chaque école sera un peu plus verte

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Selon Cesla Amarelle, l’école doit se réinventer face au réchauffement climatique. © Keystone-archives
Selon Cesla Amarelle, l’école doit se réinventer face au réchauffement climatique. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
20.05.2020

Cesla Amarelle travaille au déploiement d’une politique scolaire durable avec des «mesures concrètes»

Selver Kabacalman

Ecologie » L’école vaudoise aspire à devenir un modèle solide de durabilité. Le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) a annoncé le déploiement d’une politique d’école durable. Avec des «mesures concrètes», dont la création de potagers scolaires, la décarbonisation des établissements ou encore la mise en place de journées et semaines de durabilité. Elles seront progressivement instaurées dans les 118 lieux de formation du canton. Interview avec la conseillère d’Etat Cesla Amarelle.

Le DFJC n’arrive-t-il pas tard avec ce plan?

Cesla Amarelle: Nous n’avons pas attendu. Une série de projets et d’initiatives durables étaient déjà en cours dans différents établissements. L’enjeu est de faire un travail de coordination et d’intensification de ces projets pour que toutes nos écoles, du niveau primaire au gymnase, se mettent à la durabilité et que l’ensemble ait un sens. L’école est non seulement une institution qui a pou

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00