La Liberté

Débâcle de Beaulieu sans suite

14.02.2020

Lausanne » Le Conseil d’Etat ne veut pas d’enquête parlementaire sur le fiasco.

Le Gouvernement vaudois rejette l’idée d’une enquête parlementaire à la suite du fiasco de la Fondation de Beaulieu. La requête, soutenue en octobre dernier par une vingtaine de députés, vise à faire la lumière sur cette débâcle qui a coûté plusieurs dizaines de millions de francs aux collectivités publiques.

Le Conseil d’Etat a répondu hier que «l’ensemble des éléments critiques de ce dossier ont été exposés, que toutes les dispositions et mesures d’amélioration utiles ont été prises». Il rappelle aussi qu’une procédure pénale est en cours et qu’une fois à son terme, elle achèvera de «compléter l’information publique du parlement et de la population».

Le gouvernement conclut donc qu’il ne voit pas «l’utilité» d’une enquête parlementaire. Il propose au Grand Conseil de rejeter cette requête, déposée l’automne dernier par les députés Jean-Michel Dolivo (Ensemble à gauche) et Jérôme Christen (Vaud Libre). Ce texte avait été signé par une vingtaine de députés de tous bords.

Pour mémoire, le Grand Conseil a accepté en octobre dernier de tirer un trait sur le passé de Beaulieu et de valider un nouveau plan pour le site. Celui-ci mentionne notamment que le canton abandonne un prêt de 15 millions de francs et renonce à copiloter le site pour le laisser entre les mains de la ville de Lausanne.

De nombreux députés avaient toutefois dit leur amertume. «Pour le contribuable, il n’est pas acceptable de dire que l’on va simplement tourner la page», avait notamment déclaré Jean-Michel Dolivo pour justifier sa demande d’enquête parlementaire. Il avait estimé à 80 millions de francs les sommes perdues ces dernières années par le canton, la ville de Lausanne et diverses autres communes vaudoises.

ATS

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00