La Liberté

Il dit au revoir et règle ses comptes

Si demain un siège se libérait au Conseil national, Claude-Alain Voiblet n'y renoncerait pas. © Keystone-archives
Si demain un siège se libérait au Conseil national, Claude-Alain Voiblet n'y renoncerait pas. © Keystone-archives
10.10.2017

Claude-Alain Voiblet annonce qu’il abandonne la politique, mais il ne renonce pas à enquiquiner l’UDC

Jérôme Cachin

«La politique, c’est derrière moi.» Venant de Claude-Alain Voiblet, le propos peut surprendre. C’est pourtant ce qu’il dit. Exclu avec fracas de l’UDC Vaud en avril 2016, son ancienne cheville ouvrière, secrétaire général et président, dit maintenant vouloir se retirer de la scène politique. Il y est entré à 16 ans dans le Jura bernois. Il la quitterait à 54 ans à Lausanne.

Dans un entretien accordé à 24 heures, Claude-Alain Voiblet règle aussi ses comptes avec l’UDC Vaud. Il accuse Jacques Nicolet d’avoir exercé du «chantage»… Rembobinons. Pendant la campagne des élections fédérales, une nuit de septembre 2015, Claude-Alain Voiblet recouvre des affiches de l’UDC Vaud avec les siennes. Il ne l’avoue qu’en février 2016. Le président Jacqu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00