La Liberté

La scène cachée d’Avenches Tattoo

Les 500 musiciens, qu’ils soient amateurs ou professionnels, se sont montrés très disciplinés avant d’entrer dans la fosse de l’amphithéâtre. © Lib/Charly Rappo
Les 500 musiciens, qu’ils soient amateurs ou professionnels, se sont montrés très disciplinés avant d’entrer dans la fosse de l’amphithéâtre. © Lib/Charly Rappo
09.09.2018

Les coulisses du festival, qui s’est terminé samedi, se trouvent à l’entrée de l’amphithéâtre. Ambiance

Delphine Francey

Musique militaire >> En ce début de soirée, le calme règne à l’entrée de l’amphithéâtre romain d’Avenches. Sous la tente, des étuis pour instruments à vent trônent sur les tables à côté d’une lignée de tambours. Aucun musicien en vue alors que le spectacle d’Avenches Tattoo débute dans moins d’une heure. Pendant trois jours, la place du Rafour est utilisée comme arrière-scène du festival de musique militaire lors des cinq représentations. Ici, pas de contrôle à l’entrée, ni de personnel de sécurité. Les barrières sont ouvertes aux badauds. Les loges sont remplacées par une longue cantine blanche dans laquelle sont alignés des tables et des bancs. Derrière le bar, des membres de la fanfare La Lyre d’Avenches se chargent du service.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00