La Liberté

«Le parti a tout pour bien faire»

Sur la scène politique depuis plus de vingt ans, Pierre-Yves Maillard est tenté de retrouver le monde syndical. © Keystone-archives
Sur la scène politique depuis plus de vingt ans, Pierre-Yves Maillard est tenté de retrouver le monde syndical. © Keystone-archives
21.08.2018

Si Pierre-Yves Maillard est élu à la présidence de l’Union syndicale, qui le remplace au Conseil d’Etat?

Jérôme Cachin

Socialistes vaudois » Pierre-Yves Maillard a franchi le pas. Dimanche soir dans Mise au point, il a annoncé son intérêt à devenir président de l’Union syndicale suisse (USS), après deux décennies de mandat du Saint-Gallois Paul Rechsteiner. Il ne se lance pas au hasard. Si Maillard y va, c’est sans doute parce qu’il sent qu’il peut être l’unique candidat, devant le congrès de l’USS le 30 novembre.

La succession de PYM au Gouvernement vaudois est désormais une des principales questions de la rentrée politique vaudoise. «La relève n’a pas été préparée», angoisse un camarade. Et si le départ du tribun sonnait le glas de la majorité rose et verte au Château, gagnée en 2011?

Sur la liste au National

Le vertige est vite balayé par Pierre-Yves Maillard, sur la sc&eg

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00