La Liberté

Le père abuseur sera excommunié

07.04.2018

Mormons »  Il n’y a aucun lien entre l’Eglise mormone et les abus sur des enfants, clame la communauté religieuse.

L’Eglise mormone condamne les abus commis sur des enfants dans le canton de Vaud par un père qui vient d’être condamné. Elle rejette tout lien entre la foi mormone et la possibilité de tels agissements. L’individu va être excommunié, indique Yves Weidmann, le porte-parole suisse de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

La semaine dernière, un père de huit enfants a été condamné à 18 ans de prison à Yverdon. Il a été reconnu coupable d’abus sur plusieurs d’entre eux pendant plus de dix ans.

Interrogée à l’issue du procès par 24 heures et la RTS, la conseillère d’Etat vaudoise Cesla Amarelle a souligné le fait que la famille était mormone. Dans le journal, elle relève avoir été «interpellée par le fait que les parents sont des mormons». «L’emprise du père sur la famille, sous l’égide d’une mouvance religieuse radicale» et «l’impuissance étatique» face à ce phénomène doivent faire réfléchir, estime-t-elle.

Questionné hier par l’ATS, Yves Weidmann réagit. «Il n’y a absolument aucun lien entre l’Eglise mormone et les abus commis sur ces enfants, c’est absolument contraire à notre doctrine, à notre vie de chrétiens. Les abus sur des enfants sont le pire de ce qui peut se passer», affirme-t-il.

«Les mormons sont totalement contre les abus de toutes sortes, y compris bien sûr contre les enfants. C’est zéro tolérance. Il est très important pour nous d’aider les dirigeants locaux de l’Eglise afin d’éviter, voire de réagir à des abus», poursuit le porte-parole.

«L’homme condamné à 18 ans de prison est membre de l’Eglise. Il n’a pas été actif et n’est jamais venu à nos réunions depuis 20 ans. Nous n’étions absolument pas au courant des problèmes de cette famille et de ce qui arrivait aux enfants. C’est dramatique, ça choque», affirme Yves Weidmann.

Mercredi dans L’Illustré, l’aînée des enfants a récusé l’influence religieuse. «Ça n’a rien à voir dans cette affaire. On a été élevés dans cette religion à cause de ma grand-mère. Mais mon père n’allait pas à l’église. Il s’en fichait», déclare-t-elle à l’hebdomadaire.

Après avoir découvert ce qui s’est passé dans cette famille, les mormons veulent réagir. «Des actions disciplinaires sont entreprises qui visent à excommunier cet homme. Nous ne voulons pas de tels agissements dans notre communauté. Mais si nous pouvons aider, en particulier les enfants, nous sommes prêts à le faire, en suivant les enseignements de Jésus-Christ. Nous sommes disponibles», commente le porte-parole.

«Je ne comprends pas pourquoi on mentionne le fait qu’ils étaient mormons, s’interroge le responsable. On ne le fait pas pour d’autres religions. Même si nous sommes méconnus, nous n’avons rien à cacher, nous sommes très ouverts, nous invitons les gens à venir nous rencontrer.» ATS


 

Les épinglés

Arrête voir

Virginia Markus a cru au poisson d’avril 2017 de l’émission Nouvo de la RTS. C’est ce qu’explique Nouvo dans sa dernière capsule diffusée sur les réseaux sociaux. L’an dernier, Nouvo avait raconté que des agriculteurs genevois attachaient des ballons sur l’anus des vaches pour récolter du méthane. La passionaria des antispécistes avait tellement tenu cette fausse histoire pour vraie, qu’elle l’a relatée dans son dernier livre, comme un nouvel exemple d’exploitation animale. Donc cette année, Nouvo renonce à faire un poisson d’avril pour éviter de propager des fake news. En d’autres termes, Virginia Markus, cette grande amie des animaux, a tué un poisson. C’est du joli. JC

Loué soit-il

Dans la version électronique de la revue Propriété, l’organe officiel de la Fédération romande immobilière dont le conseiller national libéral-radical Olivier Feller est un des hauts responsables, on découvre la rubrique «Le con du bailleur» (sic). Sans doute une rubrique consacrée au locataire. JC

Grin très fin

Mercredi dans l’émission Forum, sur les ondes de la radio RTS La Première, Jean-Pierre Grin débat avec Géraldine Savary de l’usage des statistiques contre les fake news. Le conseiller national UDC explique à la conseillère aux Etats socialiste que ce n’est pas le renforcement de l’Office fédéral de la statistique (OFS) qui détruira les «faques niouzes», comme il dit. «Actuellement, on va vers la statiscomanie (sic)», déplore Jean-Pierre Grin. Pour lui, il faudrait juste «des statistiques très sommaires mais rapides, qui puissent démentir ces fausses informations». C’est clair? JC

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00