La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le PLR vaudois est né au Casino de Montreux

A droite, Suzette Sandoz s’oppose à la dissolution du Parti libéral. A gauche, Frédéric Borloz est élu président du Parti libéral-radical. ARC
A droite, Suzette Sandoz s’oppose à la dissolution du Parti libéral. A gauche, Frédéric Borloz est élu président du Parti libéral-radical. ARC

Jérôme Cachin

Publié le 27.09.2012

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Le Parti libéral-radical (PLR) vaudois est né hier soir à 21h11, au Casino de Montreux. Environ 370 délégués ont voté à la quasi-unanimité les statuts du nouveau parti, fruit de la fusion du Parti radical et du Parti libéral. Si les radicaux avaient décidé de leur dissolution le 5 septembre à Payerne, les libéraux n’avaient pas pu le faire le même soir à Morges, faute de quorum. Ils ont donc fait une séance de rattrapage, hier soir, en quelques minutes et sans débat. C’est par 79 voix contre 2 et 3 abstentions que la fin du Parti libéral a été scellée. Pour la petite histoire, une des deux voix opposées n’était autre que celle de l’ancienne conseillère nationale Suzette Sandoz.

 

Place ensuite à la séance constitutive du nouveau PLR. Les deux présidentes sortantes, Catherine Labouchère (libérale) et Christelle Luisier (radicale) ont échangé d’affectueux compliments, avant d’ouvrir la ronde des vœux de bonheur pour le nouveau parti. Catherine Labouchère: «La création du P

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11