La Liberté

Les épinglés de 1er septembre

01.09.2018

Un peu de retenue

Tamedia retient les jours de grève sur les salaires de ses employés qui ont lutté contre les suppressions de postes. Ça devrait lui rapporter quelques dizaines de milliers de francs. Ce qui n’est à peu près rien, à côté des 13,4 millions que la baisse de l’impôt sur les entreprises, la RIE III vaudoise, va rapporter à Tamedia l’an prochain, comme l’explique cette semaine le directeur financier à l’ATS. Une réforme fiscale qui, rappelons-le, devait permettre aux entreprises de préserver les emplois… JC

 

Lettre d’amour

Préserver des emplois, c’est tout un art. Dans une longue lettre, les dirigeants de Tamedia essaient de caresser les employés dans le sens du poil. Mais pas trop quand même. Extrait: «Nous sommes confiants en l’avenir et continuerons d’investir dans de bonnes conditions de travail et de nouveaux projets. Pour réussir dans cette voie, il est nécessaire que les collaboratrices et collaborateurs s’identifient au groupe. Vous travaillez toutes et tous librement chez Tamedia et avez bien sûr la possibilité de suivre d’autres chemins si vous ne croyez pas en l’entreprise.» Préserver des emplois, oui, mais chez les autres. JC

 

Un zoologue

Il ne faut pas «vouloir faire un gros centre droit vaudois mammouth», explique le président de l’UDC Jacques Nicolet sur La Télé. Il a raison, car le centre droit vaudois semble bel et bien avoir disparu, tout comme les mammouths. JC

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00