La Liberté

Les publicités sexistes sont bannies

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les publicités problématiques véhiculent les stéréotypes les plus crasses et instaurent des représentations dégradantes des femmes comme des hommes. Mais il appartiendra à une commission consultative de jouer les arbitres. © Keystone
Les publicités problématiques véhiculent les stéréotypes les plus crasses et instaurent des représentations dégradantes des femmes comme des hommes. Mais il appartiendra à une commission consultative de jouer les arbitres. © Keystone
Partager cet article sur:
19.06.2019

A l’unanimité, le parlement donne aux communes le droit d’interdire des affiches dégradantes

Jérôme Cachin

Egalité » Quatre jours après la grève féministe historique du 14 juin, une mesure législative en faveur des femmes est votée par le Grand Conseil vaudois à l’unanimité. Alors que les images des marées violettes dans les rues du pays sont encore imprimées sur toutes les rétines, aucune voix ne s’est élevée contre le projet de loi présenté par Jacqueline de Quattro. Le texte a été adopté à l’unanimité.

Rapporteur de la commission, le socialiste Alexandre Rydlo a rappelé que le canton compte 2200 panneaux publicitaires commerciaux. Et que certains ont affiché une publicité mettant en scène un «viol collectif pour faire vendre un sac à main». Pour éliminer ces excès, la commission n’a pas modifié le sens initial du projet gouvernemental, qui

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00