La Liberté

Oseara remise en question

15.05.2019

Asile » Après le renvoi forcé d’une famille yézidie de Leysin en Géorgie, le Conseil d’Etat s’adressera au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) pour que la société privée Oseara, chargée du suivi médical lors des vols spéciaux, s’adapte aux circonstances extrêmes.

En réponse aux questions du député d’Ensemble à gauche Jean-Michel Dolivo, la ministre de la Sécurité Béatrice Métraux (verts) a confirmé l’usage de contrainte envers la mère «en raison de son état d’agitation extrême». Les enfants ont été placés dans une autre pièce avec une policière jusqu’au départ. L’Oseara a donné le feu vert pour l’aéroport et le vol. Pour la ministre, les policiers ont agi dans le respect de la loi.

Philippe Leuba, en charge de l’Asile, a rappelé que les décisions de renvoi ne sont pas de compétence cantonale. La situation de la famille D. a été examinée quatre fois entre 2015 et 2017. «A chaque fois, les autorités fédérales ont conclu à un renvoi.» Selon ces mêmes autorités, la Géorgie dispose d’un système de santé adapté pour l’enfant aîné.

La planification de la prise en charge médicale de l’enfant n’a pas été possible en raison du refus «catégorique» et «absolu» des parents d’un retour volontaire, a expliqué le ministre. Le gouvernement admet que c’est problématique et cherche des alternatives pour assurer un suivi adapté à la situation des enfants expulsés. SKN

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00