La Liberté

Pour remplacer le béton par du bois

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Sur la colline du Mormont, entre Lausanne et Yverdon-les-Bains, le bras de fer se poursuit entre le cimentier Holcim et les activistes zadistes. Keystone
Sur la colline du Mormont, entre Lausanne et Yverdon-les-Bains, le bras de fer se poursuit entre le cimentier Holcim et les activistes zadistes. Keystone
Partager cet article sur:
19.11.2020

A l’heure de l’occupation du Mormont par des zadistes, les Verts veulent inciter à construire sans ciment

Sophie Dupont

Ecologie » L’utilisation massive de ciment dans la construction est pointée du doigt par les Verts. Alors que des zadistes occupent le Mormont depuis le 17 octobre, pour lutter contre l’extension de la carrière exploitée par Holcim, le Parti écologiste veut favoriser les alternatives à un «matériau extrêmement polluant et émetteur de CO2».

«Nous avons de la sympathie pour le combat des zadistes. Mais nous ne voulons pas stopper l’exploitation du Mormont pour importer du ciment de l’étranger», avance Alberto Mocchi, président des Verts vaudois. Le parti compte donc faire pression sur les autorités publiques pour remplacer le ciment par du bois, de l’acier, ou encore de la paille ou de la terre crue.

Bientôt un postulat

Mardi prochain, un postulat sera déposé au parlement cantonal demandant de modifier la lo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00