La Liberté

Salt toujours chahuté sur le front du personnel

04.03.2016

Télécommunications

L’opérateur vaudois de télécommunications Salt (ex-Oran-ge) ne retrouve pas le calme sur le front du personnel, avec de nouvelles suppressions de pos-tes. Après l’exode des membres de la direction l’été dernier, puis le brusque départ du patron Johan Andsjö, les turbulences ne semblent pas terminées.

La démission, début décembre 2015, du Suédois est intervenue dans un contexte déjà mouvementé. Pour rappel, rien qu’en juin dernier, trois des sept membres de l’organe exécutif de la société basée à Renens avaient jeté l’éponge.

Selon les derniers chiffres disponibles, Salt occupait en octobre environ 900 salariés, dont 300 dans le service d’appui. A l’automne, la firme avait déjà confirmé que 67 employés de cette unité s’étaient signalés dans le cadre d’un plan de départs volontaires. Ces salariés devaient bénéficier des mêmes conditions que lors d’un licenciement, dont une indemnité de départ.

Depuis, plus d’une trentaine d’employés auraient encore été remerciés, a indiqué une source proche du dossier. Au total, plus d’une centaine de collaborateurs auraient ainsi perdu leur poste. Contacté à ce sujet, l’opérateur n’a pas souhaité prendre position.

Le 15 mars, le nouveau directeur, Andreas Schönenberger, ancien chef de Google Suisse, prendra ses fonctions. Avant même son arrivée, la cheffe de communication Therese Wenger a quitté l’entreprise début février. Elle était précédée, en novembre, par la responsable des ressources humaines. ATS

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00