La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un congrès crucial face aux doutes

Nouvelle direction pour le PS Vaud et choix entre Roger Nordmann et Pierre-Yves Maillard aux Etats

Entourant le coprésident du PS Cédric Wermuth, Roger Nordmann (à g.) et Pierre-Yves Maillard sont opposés pour une candidature au Conseil des Etats. © Keystone-archives
Entourant le coprésident du PS Cédric Wermuth, Roger Nordmann (à g.) et Pierre-Yves Maillard sont opposés pour une candidature au Conseil des Etats. © Keystone-archives

Raphaël Besson

Publié le 27.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Socialistes » Après les revers endurés aux élections cantonales, dont la perte d’un siège au Conseil d’Etat, le Parti socialiste vaudois (PSV) se retrouve devant une nouvelle échéance cruciale, le 25 juin à Payerne. Certes, il n’adoptera pas un programme politique, mais ce congrès procédera à des élections clés. Les cartes sont désormais officiellement sur la table, après l’expiration mercredi du délai pour les candidatures.

Outre le renouvellement de la direction du parti, les socialistes devront trancher entre deux de leurs personnalités les plus connues en vue de l’élection fédérale de l’automne 2023 et de la reconquête du siège de sénateur perdu. Ils auront la tâche ardue de désigner leur champion pour le Conseil des Etats entre l’ancien conseiller d’Etat, actuel président de l’Union syndicale suisse (USS) et conseiller national Pierre-Yves Maillard (54 ans), et le chef de groupe du PS à Berne et conseiller national Roger Nordmann (49 ans).

«On élit le candidat qui

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11