La Liberté

Un plan vaudois pour l’apprentissage

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«L’apprentissage, c’est un tremplin», aux yeux de la conseillère d’Etat Cesla Amarelle, qui veut promouvoir cette voie de formation. © Keystone
«L’apprentissage, c’est un tremplin», aux yeux de la conseillère d’Etat Cesla Amarelle, qui veut promouvoir cette voie de formation. © Keystone
Partager cet article sur:
20.11.2019

La conseillère d’Etat Cesla Amarelle veut valoriser la formation professionnelle, souvent mal-aimée

Raphaël Besson

L’enjeu est de taille pour le canton de Vaud. La valorisation de la formation professionnelle est une priorité de la législature, a martelé hier Cesla Amarelle. La conseillère d’Etat vaudoise a tenu à présenter ses plans dans «l’écrin» que constitue le Salon des métiers et de la formation, qui fête cette année son dixième anniversaire à Beaulieu.

Immédiatement après un défilé de mode sur la scène du Forum et avant une conférence sur la façon de réussir à se faire embaucher, Cesla Amarelle a souligné un message général que Lionel Eperon, directeur de l’enseignement postobligatoire, a par la suite détaillé. «L’apprentissage, c’est un tremplin, et il faut éviter de perdre du temps à se chercher. Il faut aller chercher le CFC. C&rsq

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00