La Liberté

Sion mise sur la location

Sion mise sur la location
Sion mise sur la location
Sion mise sur la location
Sion mise sur la location
18.05.2018

Les initiateurs du projet Sion 2026 tiennent à avoir la facture olympique la plus basse possible. Pour ce faire, ils s’appuient, notamment, sur un maximum d’infrastructures existantes

François Rossier

Olympisme »   La candidature de Sion aura-t-elle l’occasion de se mesurer aux autres prétendants à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2026? Les urnes rendront leur verdict le 10 juin prochain. Si les Valaisans soutiennent majoritairement le paquet olympique dévoilé ces derniers mois, l’aventure Sion 2026 sera lancée. Dans le cas contraire, tout s’arrêtera.

Pour convaincre – les citoyens valaisans en premier lieu –, les initiateurs du projet ont décidé de s’appuyer sur des infrastructures déjà existantes. Pour les sites de compétition mais aussi pour l’hébergement et les à-côtés. Un moyen de réduire drastiquement la facture finale, d’éviter les éléphants blancs qui minent certaines régions olympiques, et, assurent les promoteurs de Sion 2026, d’exclure

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00