La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Sœurs de Baldegg, l’adieu à Fribourg

Après un siècle en terre fribourgeoise, les Sœurs de la Divine Providence retournent à la maison mère

Les quatre dernières Sœurs de Baldegg dans les jardins de l’ancien pensionnat Salve Regina à Bourguillon, à l’heure du départ: Sr Hildegund, Sr Chiara Francesca , Sr Priska et Sr Ehrenfrieda (de g. à dr.). © Charly Rappo
Les quatre dernières Sœurs de Baldegg dans les jardins de l’ancien pensionnat Salve Regina à Bourguillon, à l’heure du départ: Sr Hildegund, Sr Chiara Francesca , Sr Priska et Sr Ehrenfrieda (de g. à dr.). © Charly Rappo

Pascal Fleury

Publié le 19.06.2021

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Religieuses » Les Sœurs de la Divine Providence de Baldegg, très actives dans tout le canton durant plus d’un siècle, quittent Bourguillon à la fin juin pour rejoindre leur maison mère. Leur âge avancé (de 73 à 89 ans) ne leur permet plus de maintenir une communauté sur place. Alors qu’une page se tourne, Sœur Hildegund Kunz, supérieure de la communauté, et Sœur Chiara Francesca Pico évoquent avec nostalgie et reconnaissance ces 102 années passionnantes au service de la formation et des pèlerins. Entretien sur la terrasse du foyer Bel-Abri, qui domine les jardins de l’ancien pensionnat Salve Regina, abritant aujourd’hui l’Institut Philanthropos.

Pourquoi, après un siècle de présence très active, votre communauté s’apprête-t-elle à quitter le canton de

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11