La Liberté

Solitaire ou alors solidaire?

Partager cet article sur:
09.04.2020

92 800 000: cela pourrait être le nombre d’heures supplémentaires déjà réalisées par un corps médical extraordinaire de dévouement. Ou alors le montant attribué pour les rémunérer de leur engagement et de leur courage. Ou encore le nombre d’heures passées par l’Office fédéral de la santé publique et Alain Berset pour préserver au mieux les habitants de ce pays…

Non, malheureusement, ce montant est, en francs, le salaire annuel des 14 têtes pensantes de Credit Suisse malgré une gestion interne médiocre, notamment au niveau des affaires d’espionnage au sein de l’entreprise.

Au crépuscule de cette crise sanitaire, dans laquelle le mot solidarité prend tout son sens, j’ose espérer que nous nous poserons les bonnes questions et que nous proposerons de bonnes solutions pour réformer notre système. Des pistes? Beaucoup plus d’impôts payés par ces hauts revenus pour garantir un Etat et un service public fort, cela afin de financer des infrastructures de santé de qualité, une formation accrue dans l’éducation et la recherche, une armée adaptée aux besoins actuels, etc.

Des produits alimentaires et de première nécessité plus chers, ou plutôt à leur juste prix, dans les magasins. Cela afin de garantir des salaires équitables aux producteurs, mais aussi à tout le personnel de vente, aux livreurs, aux restaurateurs et bien d’autres. Ce sont ces métiers qui garantissent le bon fonctionnement d’un pays et nous devons les valoriser.

Avec de telles mesures, nous reviendrons à un système plus terre à terre et notre société n’en sera que plus solidaire et durable.

Florian Kilchoer,

Pont-la-Ville

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00