La Liberté

«2021 sera ma dernière saison»

Lea Sprunger: «Je contribue du mieux que je peux, à ma manière, à ne pas contracter ni propager le virus.» © Keystone-archives
Lea Sprunger: «Je contribue du mieux que je peux, à ma manière, à ne pas contracter ni propager le virus.» © Keystone-archives
Partager cet article sur:
25.03.2020

Lea Sprunger pourrait mettre un terme à sa carrière lors des Jeux olympiques à Tokyo l’année prochaine

Athlétisme » Lea Sprunger devra revoir ses plans pour la fin de sa carrière. La Vaudoise, qui tient une chronique dans les colonnes de La Liberté, l’a annoncé dans un communiqué: 2021 sera sa dernière saison d’athlète. Elle espère pouvoir disputer les Jeux olympiques à Tokyo.

«J’avais pris la décision avec mon entraîneur et mon entourage que la saison 2021 serait la dernière de ma carrière et que je la terminerais avec les mondiaux de Eugene. Donc fondamentalement ce report ne change rien à mes plans si ce n’est que je n’aurai très probablement plus de mondiaux dans ma carrière puisque Eugene sera vraisemblablement déplacé en 2022...»

Par petits groupes

L’athlète du COVA Nyon soutient, bien sûr, les mesures sanitaires mises en place. «Je suis de tout cœur avec celles et ceux qui sont profondément touchés par cette pandémie et ses conséquences. Je contribue du mieux que je peux, à ma manière, à ne pas contracter ni propager le virus. Ceci a bien entendu une grande influence sur ma manière de m’entraîner au quotidien. Je me suis tout d’abord entraînée par petits groupes de 2 à 3 athlètes, en devant trouver des lieux alternatifs d’entraînement et le plus souvent à l’extérieur.»

La situation a évolué au cours des derniers jours. «Je m’entraîne seule, sans mon entraîneur, dans des lieux où je suis certaine de ne pas être en contact avec d’autres personnes. Ceci peut sembler un moindre mal et paraît évident pour tout le monde. Pour moi, le sport est un travail et la manière par laquelle je gagne ma vie. Mon corps et le maintien d’un niveau physique performant sont absolument indispensables pour continuer à pratiquer ma discipline de manière concurrentielle.»

Trouver des solutions

La Vaudoise est parfois agacée par certaines réactions. «L’incompréhension et la manière qu’ont certaines personnes de juger le fait que nous essayons de trouver des solutions pour continuer à travailler dans la situation actuelle sont assez difficiles à gérer.»

Son entraîneur, le Fribourgeois Laurent Meuwly (l’invité du dernier podcast de La Liberté), qui est également aussi celui d’Ajla Del Ponte et du groupe relais/haies des Pays-Bas, a aussi réagi au report des JO: «C’est la confirmation de ce qu’on pressentait. J’attends des nouvelles plus précises parce qu’entre le début de l’année 2021 et l’été 2021, cela reste assez flou. Le plus important, c’est de savoir ce que va être le programme des prochains mois en termes de compétitions comme les championnats d’Europe de Paris. Pour avoir un nouveau compte à rebours pour l’entraînement. D’un point de vue personnel, j’aurais préféré qu’on attende encore un petit peu avant de reporter les JO, pour voir si ce n’était pas possible de les déplacer en octobre.» ats

Palmarès

Les plus grandes performances de Lea Sprunger: Troisième du 4x100 m et deuxième du 4x400 m aux Européens par équipe à Héraklion en 2015. Troisième du 400 m haies aux Européens à Amsterdam en 2016. Cinquième du 400 m haies aux mondiaux à Londres en 2017. Championne du 400 m haies aux Européens à Berlin en 2018. Championne du 400 m aux Européens en salle à Glasgow en 2019.


Mujinga Kambundji: «Je m’attendais à ça»

La sprinteuse Mujinga Kambundji a réagi aux reports des JO de Tokyo en 2021. «Je m’attendais à ça. C’était presque évident après tous les articles dans les médias ces derniers jours. Ce n’est pas un choc énorme pour moi.» La Bernoise estime qu’il est d’abord urgent de résoudre le problème qui infecte la planète. «Pour moi, ça ne va pas changer grand-chose. Je vais continuer à m’entraîner. J’espère encore pouvoir disputer les championnats d’Europe fin août à Paris même si nous n’avons aucune certitude qu’ils auront lieu. Je pense aussi à Athlétissima et au Weltklasse à Zurich et aux meetings suisses. J’aimerais pouvoir quand même constater l’utilité de mes entraînements.» La médaillée de bronze du 200 m des mondiaux de Doha espère effectuer sa rentrée le 25 mai à Bellinzone. ats

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00