La Liberté

Englouti par la vague kényane

Avec son dossard N°2, Tadesse Abraham ne s’est accroché que quelques centaines de mètres avant de laisser filer l’armada kényane. «Ce n’est pas qu’ils allaient vite. C’est moi qui étais fatigué.» © Corinne Aeberhard
Avec son dossard N°2, Tadesse Abraham ne s’est accroché que quelques centaines de mètres avant de laisser filer l’armada kényane. «Ce n’est pas qu’ils allaient vite. C’est moi qui étais fatigué.» © Corinne Aeberhard
18.03.2019

Fatigué, Tadesse Abraham termine loin des cadors lors d’une Kerzerslauf plus corsée que d’ordinaire

Pierre Schouwey

Course à pied » Après trois kilomètres de cette 41e édition de la Kerzerslauf, le triplé kényan était assuré tant chez les dames que chez les messieurs. Sur la ligne d’arrivée, il s’étendra même en un quintuplé féminin et un quadruplé masculin. Dans le minibus qui emmène journalistes, suiveurs et managers sur le parcours, l’agent des deux Ethiopiennes Israel Geletu (6e) et Meseret Merine (7e), premières des viennent-ensuite, partageait: «Nous savions que les Kényanes étaient intouchables. Ne restait plus qu’à connaître l’ordre d’arrivée. Personnellement, je voyais Kosgei devant Murigi.»

Eh bien non! En tête dès les premières foulées, Lucy Wambui Murigi (33 ans) a résisté au retour de sa compatriote pour la devancer de sept petites secondes. La double championne du monde en titre de course de montagne s’est ainsi approchée, un peu, du record du parcours qu’elle détient (49’27 en 2014, 50’26 samedi), signant par la même occasion le sixième meilleur chrono féminin de l’épreuve

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00