La Liberté

Jason Joseph file en demi-finale

Jason Joseph: «J’espérais simplement me qualifier.» © keystone
Jason Joseph: «J’espérais simplement me qualifier.» © keystone
Partager cet article sur:
01.10.2019

Le Bâlois a terminé à la troisième place de sa série (110 m haies). Mujinga Kambundji brille sur 200 m

Gilles Mauron

Athlétisme » La soirée d’hier aurait pu être parfaite pour Swiss Athletics aux mondiaux de Doha, Mujinga Kambundji (sur 200 m) et Jason Joseph (sur 110 m haies) s’étant qualifiés pour les demi-finales. Mais le couac de Sarah Atcho et le forfait d’Alex Wilson avant les demi-finales du 200 m noircissent quelque peu le tableau. Mujinga Kambundji, qui n’a pas forcé son talent pour terminer 3e de sa série en 20’’81, et Jason Joseph, qui a égalé son record national en 13’’39, peuvent viser une place en finale. Les forfaits de Shelly-Ann Fraser-Pryce, Dafne Schippers et Marie-Josée Ta Lou autorisent même des espoirs de médaille à la Bernoise.

Privée de la finale du 100 m pour cinq millièmes de seconde dimanche soir, Mujinga Kambundji détient désormais le cinquième chrono dans la liste des engagées avec ses 22’’26 réalisés lors des championnats de Suisse fin août à Bâle. «Tant mieux pour moi si j’ai trois adversaires en moins», a-t-elle rigolé.

«Relax dans le virage»

La médaillée de bronze du 60 m des mondiaux 2018 en salle a parfaitement géré son effort hier soir. «Je manquais un peu d’énergie ce matin (hier, ndlr) après un long dimanche rempli d’émotions», a-t-elle expliqué. «Mais une fois sur la piste, ça s’est bien passé. J’étais relax dans le virage», a souligné Mujinga Kambundji, qui sera à nouveau sur le front ce soir.

En lice quelque trois heures plus tard, Jason Joseph a signé une performance de choix, terminant troisième d’une série remportée par le champion du monde 2015 Sergey Shubenkov (13’’27). Le Bâlois de 20 ans a réussi une course très propre, égalant le chrono qu’il avait réalisé en demi-finale des championnats de Suisse 2018 à Zofingue. «J’espérais simplement me qualifier. C’est super d’égaler mon record, même si j’aurais bien aimé un centième de moins», a expliqué le récent champion d’Europe M23, qui devra probablement améliorer sa meilleure marque pour poursuivre l’aventure. Ses 13’’39 constituent néanmoins le huitième temps parmi les 24 participants aux demi-finales, prévues demain dès 19 h 05 (heure suisse).

«Crispation totale»

Aucun motif de satisfaction en revanche pour Sarah Atcho, quatrième de sa série du 200 m en 23’’29. Elle a échoué à 0’’19 d’une qualification au temps. «C’est dur. J’ai de bonnes jambes. Je ne comprends pas ce qui ne fonctionne pas, a-t-elle lâché. Je me sentais vraiment bien en sortie de virage, et pensais pouvoir terminer dans le top 3», ce qui lui aurait permis de se qualifier. «Mais dès que j’ai senti mes adversaires revenir sur moi, c’était la crispation totale. Je me suis mise sur l’arrière, et n’arrivais plus à avancer», a analysé la Vaudoise, qui assurait ne pas s’être mis plus de pression après les forfaits de Marie-Josée Ta Lou et Dafne Schippers dans sa série. «Je suis maintenant encore plus motivée par le relais», a-t-elle encore expliqué.

La pilule doit être encore plus dure à avaler pour l’ambitieux Alex Wilson, qui rêvait de podium dans ces joutes. Le Bâlois, médaillé de bronze sur 200 m aux européens 2018, a ressenti de fortes douleurs au pied gauche à l’échauffement sur ses premières foulées après un départ en virage. Il avait expliqué ne pas se sentir à 100% après sa série dimanche soir. ats

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00