La Liberté

«Je veux écrire l’histoire»

Tadesse Abraham: «Les médailles comptent plus que les records dans l’esprit des gens.» © KEYSTONE
Tadesse Abraham: «Les médailles comptent plus que les records dans l’esprit des gens.» © KEYSTONE
19.02.2019

Tadesse Abraham a de grands objectifs pour l’avenir: les mondiaux 2019 et les JO 2020

Gilles Mauron

Course à pied » «Je veux écrire l’histoire. Peu importe si c’est avec une nouvelle médaille ou avec un record»: Tadesse Abraham a visiblement digéré son échec dans sa tentative contre le record d’Europe du marathon. Il rêve d’ores et déjà des JO de Tokyo, et estime qu’un coup sera jouable lors des mondiaux de Doha (27 septembre – 6 octobre). «Cela m’a fait mal d’avoir manqué le coche à Dubaï», où le vice-champion d’Europe 2018 a dû se contenter d’un chrono de 2 h 09’49 le 25 janvier alors qu’il avait annoncé viser le record continental de Mo Farah (2 h 05’11). «Cela m’a fait mal parce que je m’étais préparé longuement pour cela, en étant loin de ma famille. Mais ça fait partie de la vie d’un sportif», a-t-il glissé lors d’un point-presse à Nyon.

Le recordman de Suisse du marathon (2 h 06’40) est revenu sur le déroulement de la course à Dubaï. «J’avais prévu deux lièvres. Mais le premier, que je connais bien, avait mal au ventre après 12-13 km. Il a vomi, et n’a d’ailleurs toujours pas récupéré. Le deuxième lièvre n’a pas été capable d’imprimer le rythme que je devais tenir. J’ai donc dû prendre les choses en main dès la mi-course. C’était dur sur le plan mental. J’ai compris au 30e km que je n’y arriverais pas. Je n’ai ensuite pas tout donné», a-t-il raconté.

Tokyo déjà en tête

«Avec le recul, je regrette de ne pas avoir pris le risque de suivre le premier groupe», a poursuivi Tadesse Abraham, qui fait contre mauvaise fortune bon cœur: «Comme j’ai couru un marathon en janvier déjà et sans avoir puisé dans mes réserves, je peux en préparer un autre pour le printemps. Je courrai à Vienne le 7 avril». Avec le record d’Europe en tête? «Non. Mon but sera d’y réussir les minima pour les JO de Tokyo», a-t-il précisé.

Le coureur d’origine érythréenne a-t-il tiré un trait sur le record d’Europe? «Non. Je pense vraiment être capable de courir en 2 h 05. Mais le calendrier dicte sa loi. Je n’aurai que deux possibi-lités pour décrocher mon ticket pour Tokyo: à Vienne puis au printemps 2020», a concédé Tadesse Abraham, conscient qu’il ne pourra pas viser le chrono de Mo Farah tout en se préparant pour les deux prochains grands rendez-vous (mondiaux 2019 et JO 2020).

Chance de médaille

Le Genevois de 36 ans ne sait pas encore s’il sera de la partie aux mondiaux de Doha. Mais ses propos prouvent qu’il a envie de tenter sa chance au Qatar: «Il fera très chaud, ce sera très humide. Je pense que de nombreux cadors ne seront pas là. Ça sera une course tactique, et j’aurai peut-être une chance de glaner une médaille», a-t-il ainsi souligné.

«L’objectif reste de toute manière le même. Je veux écrire l’histoire. Peu importe si c’est avec une nouvelle médaille ou avec un record», a clamé Tadesse Abraham, qui va néanmoins laisser de côté son grand objectif chronométrique. Pour l’instant tout du moins. «Les médailles comptent plus que les records dans l’esprit des gens. Mais si je n’arrive pas à gagner une médaille, ce sera une autre affaire», a-t-il lâché, le sourire en coin.

ats

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00