La Liberté

Pascal Mancini convoqué après sa quenelle

Swiss athletics • Le Fribourgeois a mimé le geste de Dieudonné lors des championnats de Suisse.
Pascal Mancini convoqué après sa quenelle
Pascal Mancini convoqué après sa quenelle
Publié le 25.08.2014

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Athlétisme

Pascal Mancini (photo Keystone) a été convoqué par Swiss Athletics pour fournir des explications après avoir fait une quenelle lors des championnats de Suisse à Frauenfeld à la fin juillet, ainsi qu’un autre geste popularisé par l’humoriste controversé Dieudonné aux championnats d’Europe à Zurich la semaine dernière. «Nous prenons ce sujet très au sérieux», indiquait la fédération dans un mail transmis vendredi soir. Le sprinter fribourgeois a été convoqué par la fédération pour jeudi, au siège à Ittigen (BE). En attendant, «la procédure interne est en cours», précise Swiss Athletics.

Les gestes de Mancini ont fait le tour du web. Sur une photo d’agence, on voit le Fribourgeois mimer la quenelle de Dieudonné à l’arrivée de son 100 m victorieux de Frauenfeld. Et le week-end dernier, avant son relais du 4 x 100 m aux européens à Zurich, il manifestait une nouvelle référence à Dieudonné en pointant un doigt vers le ciel pour dire «au-dessus, c’est le soleil», des signes qui appartiennent à l’univers de l’humoriste et de ses fans, comme l’a révélé le site SEPT.info.

La quenelle est un geste diversement interprété. Elle représente un «salut nazi inversé» et un geste antisémite pour les détracteurs de Dieudonné, un bras d’honneur revisité pour les fans de l’humoriste, une sorte de geste antisystème. Le footballeur Nicolas Anelka avait écopé l’hiver dernier de cinq matches de suspension pour l’avoir reproduite dans un match du championnat d’Angleterre avec son club de West Bromwich.

Interrogé par «Le Matin», Mancini se montre aujourd’hui discret pour «ne pas mettre Swiss Athletics dans l’embarras». Précédemment, il avait tenu à faire la part des choses: «Ce n’est pas parce que je reproduis un des gestes de Dieudonné que je m’identifie à tout ce qu’il dit. Moi, quand je suis dans un stade, je ne fais pas de politique, je fais ça pour me marrer», a-t-il dit à «La Liberté». Et de préciser au «Matin»: «Je suis quelqu’un d’équilibré, de fondamentalement antiraciste. Je voulais montrer qu’on peut faire ces gestes sans avoir la moindre haine en soi. Les millions de fans de Dieudonné sont tous purement antiracistes et pacifistes.» si

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Une pluie d’étoiles à Eugene

    Athlétisme » La Diamond League portera bien son nom aujourd’hui dans l’Oregon. Thompson-Herah, Coleman, Richardson, Crouser, Duplantis... La Diamond League...
  • pictogramme abonné La Liberté La résurrection des Trois ponts

    Quatre à la suite pour Hunt. Volery (2e) et Schouwey (3e) n’ont rien pu faire. Jenny gagne chez les dames
  • Del Ponte cherche son rythme

    Athlétisme » Ajla Del Ponte a souffert pour sa première sortie de la saison estivale. La 5e des JO de Tokyo n’a pu faire mieux que 11’’72 sur 100 m samedi à...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00