La Liberté

Un Karsten Warholm supersonique

Karsten Warholm a secoué le Letzigrund hier soir lors du Weltklasse. © Keystone
Karsten Warholm a secoué le Letzigrund hier soir lors du Weltklasse. © Keystone
30.08.2019

Le Norvégien a couru le 400 m haies en 46’’92 hier soir à Zurich. Lea Sprunger cinquième chez les dames

Athlétisme » Karsten War-holm a secoué le Letzigrund, dans un 400 m haies de feu au Weltklasse. Le Norvégien s’est imposé hier soir en 46’’92, à 14 centièmes du record du monde de Kevin Young.

Avant la course, seuls deux hommes avaient franchi la barre des 47 secondes sur 400 m haies. Depuis jeudi à 21 h 50, ils sont désormais quatre! Karsten Warholm (46’’92) et Rai Benjamin (46’’98) ont donc rejoint le champion olympique de Barcelone et le Qatari Abderrahman Samba (46’’98) dans ce club ultrasélect. Presque perdu dans cette course de tous les super-latifs, Kariem Hussein n’a pas pu faire mieux que 8e en 50’’04. Le fait de jouer à domicile n’a donc pas eu l’effet escompté.

Kambundji trop juste

Première course à faire se lever les 25 000 spectateurs, le 200 m dames a lui aussi tenu toutes ses promesses grâce à la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo. La Caribéenne a frappé un grand coup avant les mondiaux. Avec son chrono de 21’’74, elle a non seulement battu son propre record, mais également envoyé un signal très fort à ses adversaires à un mois du rendez-vous de Doha. Elle a devancé nettement ses concurrentes, à commencer par Dina Asher-Smith, 2e en 22’’08.

Toute nouvelle détentrice du record de Suisse en 22’’26, Mujinga Kambundji n’a pas su se nourrir de l’énergie du public. Au couloir 7, la Bernoise a vu Shaunae Miller-Uibo revenir très vite sur elle, ce qui a pu la crisper. Cinquième en 22’’58, elle a peut-être aussi ressenti le contrecoup de sa performance bâloise.

On savait que le 400 m haies irait très vite avec les deux femmes les plus rapides de la discipline, la nouvelle record-woman du monde Dalilah Muhammad et la jeune et ambitieuse Sydney McLaughlin. Eh bien McLaughlin s’est peut-être rendue coupable d’un crime de lèse-majesté, toujours est-il qu’elle a conclu sa course en 52’’85 alors que Muhammad a pioché pour finir 3e en 54’’13. Lea Sprunger n’est pas parvenue à descendre sous les 55’’ pour la première fois cette année, mais elle a pris une encourageante cinquième place. ats

 

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00