La Liberté

Adieu, monde cruel!

Le Canada exulte: le sport flatte les forts et les puissants. © Keystone
Le Canada exulte: le sport flatte les forts et les puissants. © Keystone
25.05.2019

jean ammann

chronique

Mort subite. Le hockey est cruel, le sport est cruel, la vie est cruelle, tout est cruel. Le lion bouffe la gazelle, l’homme extermine l’homme, le trou noir avale la galaxie, l’âge annonce la mort qui finit par nous rattraper et la Suisse perd à quatre dixièmes du coup de sifflet final contre le Canada. Enfin, pour être exact, la Suisse n’a pas perdu, elle s’est fait rejoindre, ce qui, au final, reviendra au même: elle quitte le tournoi pour 40 centièmes.

A 40 centièmes près, la Suisse était héroïque, les commentaires dithyrambiques, le peuple hystérique. A quoi cela tient, quand même. Au lieu de ça, nous sommes tout raplapla et cherchons une raison de vivre en ce vendredi d’un mois qu’on dit joli.

Les lois de la nature

Oui, le sport est cruel, c’est pour ça qu’on l’aime, parfois: il se moque du mérite, de la valeur, de la probité… Comme tout ici bas, il obéit aux lois de la nature. Charles Darwin a écrit: «J’avoue ne pas voir aussi clairement que les autres, et

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00