La Liberté

Au-delà de toutes les espérances

Jeannine Gmelin, championne du monde, n’était encore jamais montée sur la plus haute marche continentale. © Keystone
Jeannine Gmelin, championne du monde, n’était encore jamais montée sur la plus haute marche continentale. © Keystone
06.08.2018

De l’or européen à Glasgow en skiff pour Gmelin et Schmid, du bronze pour Röösli et le duo Merz/Rol

Aviron »  L’aviron suisse a le sourire jusqu’aux oreilles. Aux européens de Glasgow, les rameurs helvétiques ont obtenu quatre médailles avec les titres en skiff de Jeannine Gmelin et Michael Schmid (poids léger), ainsi que le bronze en deux de couple pour Roman Röösli et le duo Patricia Merz/Frédérique Rol. Tant Gmelin que Schmid faisaient partie des favoris dans leurs catégories.

La Zurichoise, invaincue dans la discipline depuis sa 5e place aux Jeux de Rio, n’a jamais tremblé. Ou presque. Au sortir du plan d’eau, l’athlète de 28 ans a quand même avoué avoir disputé «la pire course de sa saison». La championne du monde en titre a malgré tout devancé l’Autrichienne Magdalena Lobnig de 1’’47 et l’Ukrainienne Diana Dymchenko de 1’’52.

«J’ai manqué d’agressivité»

«Les deux jours de pause entre les séries et la finale ont été plus difficiles à gérer que prévu, a reconnu la championne du monde. J’ai manqué d’agressivité, notamment dans le dernier coup de rame. Mais comme tout ce qu’on expérimente pour la première fois, ce titre européen procure un sentiment particulier.»

L’invincible Gmelin fête donc assez curieusement son premier titre européen. Il faut dire que la Zurichoise avait eu des ennuis de santé et n’avait pas pu prendre part aux deux dernières éditions. Elle restait donc sur l’argent obtenu en 2015. Maintenant, son regard est tourné vers la Bulgarie, où elle défendra dans cinq semaines son titre mondial décroché l’an dernier à Sarasota, en Floride.

Michael Schmid a de son côté conservé son titre de champion d’Europe en skiff poids léger. Sur le plan d’eau écossais, le Lucernois de 30 ans a remporté la finale en 6’ 55” 22, devançant l’Italien Martino Goretti et le Britannique Samuel Mottram.

Titré l’an dernier à Racice, en République tchèque, le Lucernois est passé en tête à tous les pointages. «Défendre un titre est toujours spécial, a-t-il lâché. Mais bien sûr que mes propres attentes étaient élevées.»

En skiff, Roman Röösli faisait partie des favoris et il a décroché le bronze. Mais le Lucernois a dû se bagarrer après un départ plutôt moyen. Cinquième après 1500 m, Röösli a effectué une solide fin de parcours pour passer devant le Polonais Wegrzycki-Szymczyk et le Serbe Marjanovic. Il n’a toutefois rien pu faire face au coup de rame du Norvégien Borch et du Lituanien Griskonis.

Objectifs dépassés

La quatrième médaille est allée au deux de couple poids léger féminin composé de Patricia Merz et de la Vaudoise Frédérique Rol. Les deux femmes de 25 ans ont réalisé une superbe fin de course pour arracher le bronze. Quatrièmes aux 1500 m, elles ont gardé des forces pour les derniers hectomètres pour finalement souffler le bronze aux Roumaines pour 0’’22.

Swiss Rowing avait annoncé une médaille comme objectif et la voilà quittant l’Ecosse avec quatre. Etait-ce par peur d’avoir les yeux plus gros que le ventre? Toujours est-il que ce bilan ravit la fédération, à deux ans des Jeux de Tokyo. Et ce même si Schmid concourt dans une catégorie qui n’existe pas aux JO. ATS


 

Messieurs

Catégorie open. Skiff: 1. Kjetil Borch (NOR) 6’49’’95. 2. Mindaugas Griskonis (LTU) 6’50’’68. 3. Roman Röösli (SUI) 6’52’’06.

Deux sans: 1. Martin Sinkovic/Valent Sinkovic (CRO) 6’26’’42.

Deux de couple: 1. Hugo Boucheron/Matthieu Androdias (FRA) 6’10’’21. 2. Ioan Prundeanu/Marian-Florian Enache (ROU) 6’10’’71. 3. Harry Leask/Jack Beaumont (GBR) 6’10’’84. Puis: 5. Nico Stahlberg/Barnabé Delarze (SUI) 6’18’’66.

Quatre sans: 1. Roumanie (Mihaita-Vasile Tiganescu, Cosmin Pascari, Stefan-Constantin Berariu, Ciprian Huc) 5’54’’34. Finale B (rangs 7 à 12): 1. Allemagne 6’06’’66. 4. Suisse (Markus Kessler, Benjamin Hirsch, Paul Jacquot, Joel Schürch) 6’09’’38.

Quatre de couple: 1. Italie (Filippo Mondelli, Andrea Panizza, Luca Rambaldi, Giacomo Gentili) 5’41’’92.

Huit: 1. Allemagne 5’27’’48.

Poids léger. Skiff (pas olympique): 1. Michael Schmid (SUI) 6’54’’93. 2. Martino Goretti (ITA) 6’56’’30.

Deux de couple: 1. Kristoffer Brun/Are Strandli (NOR) 6’20’’85. 2. Gary O’Donovan/Paul O’Donovan (IRL) 6’22’’84. Puis: 13. Andri Struzina/Julian Müller (SUI) 6’26’’64.

Quatre de couple (non-olympique): 1. Italie (Catello Amarante, Paolo Di Girolamo, Andrea Micheletti, Matteo Mulas) 6’01’’01.


 

Les finales féminines

Catégorie open. Skiff: 1. Jeannine Gmelin (SUI) 7’31’’15. 2. Magdalena Lobnig (AUT) 7’32’’62. 3. Diana Dymchenko (UKR) 7’32’’67.

Deux sans: 1. Madalina Beres/Denisa Tilvescu (ROU) 7’15’’53.

Deux de couple: 1. Helene Lefebvre/Elodie Ravera-Scaramozzino (FRA) 6’55’’99. 2. Roos de Jong/Lisa Scheenaard (NED) 6’56’’29. Finale B (rangs 7 et 8): 1. Pascale Walker/Valerie Rosset (SUI) 7’10’’07.

Quatre sans: 1. Russie (Ekaterina Sevostyanova, Anastasia Tikhanova, Ekaterina Potapova, Elena Oryabinskaya) 6’39’’97.

Quatre de couple: 1. Pologne (Agnieszka Kobus-Zawojska, Marta Wieliczko, Maria Springwald, Katarzyna Zillmann) 6’20’’92.

Huit: 1. Roumanie 6’08’’98.

Poids léger. Skiff (pas olympique): 1. Alena Furman (BLR) 7’41’’60.

Deux de couple: 1. Marieke Keijser/Ilse Paulis (NED) 6’57’’35. 2. Weronika Deresz/Joanna Dorociak (POL) 6’58’’39. 3. Patricia Merz/Frédérique Rol (SUI) 7’00’’36.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00