La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Commotions: les détecter pour mieux les soigner

Un capteur 100% fribourgeois, élaboré par l’Ecole des métiers, doit aider à déceler les commotions

Jean-Bernard Paillisser

Publié le 22.05.2019

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Blessure » La commotion cérébrale est-elle devenue le mal du sport moderne? On peut le penser à la voir gagner du terrain régulièrement dans ses lieux d’exercice privilégiés: stade, route, montagne ou ring. En phase de développement, un capteur approfondissant la connaissance de la commotion cérébrale chez les sportifs mobilise actuellement l’Ecole des métiers de Fribourg, l’Institut IPrint, le Hockey-Club Fribourg-Gottéron et l’HFR. Un partenariat appelé prochainement à s’élargir à l’industrie autour d’un produit 100% fribourgeois.

Chacun sait que les chutes, les percussions, les coups ou le contact rugueux avec l’adversaire peuvent engendrer des commotions. Cet ébranlement du cerveau génère des dégâts variables selon l’importance du choc qui méritent attention e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00