La Liberté

De la cacophonie naît l’inégalité

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La vue est légèrement obstruée pour le sport amateur. Alain Wicht/photo prétexte
La vue est légèrement obstruée pour le sport amateur. Alain Wicht/photo prétexte
Partager cet article sur:
28.10.2020

Certaines fédérations ont tranché, mais les sports ne sont pas tous égaux devant les mesures anti-Covid-19

Patricia Morand

Table ronde » Un maximum de mille spectateurs autorisés hier soir à Lausanne, aucun à Langnau et la possibilité de remplir les deux tiers des baquets à la Valascia: le hockey professionnel, comme le football, n’a pas les mêmes contraintes dans toute la Suisse. Pareil pour les interdictions de transpirer: si les jeunes Vaudois ont pu continuer à s’entraîner après les nouvelles mesures cantonales, la relève fribourgeoise dans les sports collectifs est à l’arrêt, alors qu’une dérogation a été obtenue hier pour les apprentis hockeyeurs valaisans qui peuvent s’entraîner par groupes de dix. Le Conseil fédéral pourrait mettre tout le monde à l’unisson aujourd’hui. Ou pas. Le sport expérimente les limites du fédéralisme.

Swiss Olympic, avec sa task force Covid-19, s’est pench&eac

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00