La Liberté

Quand la machine s’enraie

Alors que la saison de ski-alpinisme reprend gentiment dans la région, nombreux seront les athlètes à expérimenter le fameux coup de mou. © Alain Wicht-archives
Alors que la saison de ski-alpinisme reprend gentiment dans la région, nombreux seront les athlètes à expérimenter le fameux coup de mou. © Alain Wicht-archives
18.01.2019

Le «coup de mou» dure parfois bien au-delà de la «journée sans», une période difficile à gérer pour le sportif

Patrick Biolley

Mécanique » Qui n’a jamais connu le fameux petit coup de mou? Celui qui empêche d’exploiter 100% de ses capacités physiques? Tout un chacun ayant déjà mis un dossard ou ayant un passé de compétiteur a sûrement fait l’amère découverte du jour sans, celui sans lequel le podium ou, au pire, le top 10, était atteignable. Mais que se passe-t-il quand la mésaventure perdure et se répète inlassablement course après course. «C’est tellement frustrant. Tu ne comprends pas ce qu’il t’arrive en fait, explique Nicole Donzallaz, fondeuse en Coupe du monde longue distance, touchée par un tel passage à vide en 2017. Les paramètres physiologiques étaient bons, les entraînements se passaient bien, mais en course je plafonnais, je n’arrivais pas à faire monter les tours.»

La Gruérienne a découvert par la suite d’où venait son problème: une hyperthyroïdie soignée avec le mauvais médicament. Encore aujourd’hui, elle en veut au médecin qui la suivait à l’époque. «J’avais aussi le ventre qui gonf

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00