La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Silence! Ici aussi, on étudie

Jouer dans une équipe professionnelle et mener une carrière universitaire à côté: c’est possible, pas facile

S’il profite des quelques jours de congé accordés par son entraîneur pour étudier, Jérémie Kamerzin n’est jamais loin de la salle de force. © Alain Wicht
S’il profite des quelques jours de congé accordés par son entraîneur pour étudier, Jérémie Kamerzin n’est jamais loin de la salle de force. © Alain Wicht

Pierre Schouwey

Publié le 15.03.2021

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Double jeu » Qui se souvient de Cédric Botter? Attaquant de Fribourg-Gottéron entre 2005 et 2013, le Neuchâtelois était perçu comme l’intello de la bande. Avec rigueur, il menait de front la quatrième ligne des Dragons et des études universitaires – doctorat y compris – en géologie. «Du moment que nous étions assis dans le car et jusqu’à ce que nous arrivions à destination, j’avais le nez dans mes bouquins. J’étais sans doute un peu extrême mais disons que c’était ma manière de fonctionner.»

Parti à la retraite à l’âge de 28 ans au lendemain de la finale perdue, celui qui est devenu enseignant au Collège de Gambach faisait figure d’extraterrestre. «Il arrivait qu’on me regarde un peu bizarrement», rigole Cédric Botter. Et pour cause: rares sont les j

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11