La Liberté

«Tout ce qui vient est du bonus»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Jeannine Gmelin: «J’essaie de prendre un jour après l’autre, cela m’a plutôt bien aidé à traverser la période du coronavirus.» © Keystone
Jeannine Gmelin: «J’essaie de prendre un jour après l’autre, cela m’a plutôt bien aidé à traverser la période du coronavirus.» © Keystone
Partager cet article sur:
17.09.2020

Jeannine Gmelin se prépare pour les championnats d’Europe. Les JO 2021 sont aussi dans son viseur

Sascha Frey

Aviron » La préparation de Jeannine Gmelin est à son pic. La Zurichoise s’entraîne sur le Rotsee en vue des championnats d’Europe de la mi-octobre à Poznan. Il est 8 h 15. L’heure de la mise en route pour Jeannine Gmelin. Au centre d’aviron du Rotsee, dans le canton de Lucerne, elle ne tarde pas à faire monter les pulsations. Sous les yeux de son entraîneur privé Robin Dowell, elle enchaîne squats, répétitions avec un volant d’inertie et séries avec son aviron de salle, avec le plus de puissance possible. L’objectif: maintenir sa puissance maximale le plus longtemps possible.

Gmelin a acquis différents engins qui lui ont permis de poursuivre sa préparation durant le confinement. Elle était alors en Slovénie, où elle s’est entraînée de la mi-mars à la mi-juin. «Robin cherche à beaucoup innover, à toujours se former et se mettre à jour avec des philosophies d’entraînement et des technologies les plus récentes possible», explique la Zurichoise.

De nouveaux horizons

A 30 an

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00