La Liberté

Antetokounmpo détrône Harden pour le titre de MVP

26.06.2019

NBA » L’ailier grec (24 ans) de Milwaukee a été récompensé pour sa magnifique saison.

Giannis Antetokounmpo a été sacré lundi soir, à 24 ans, meilleur joueur de la NBA. L’ailier grec de Milwaukee a devancé la superstar de Houston, James Harden. Les joueurs étrangers ont pris le pouvoir en NBA. Si les votes pour les trophées NBA ont été enregistrés avant même le sacre de Toronto, première équipe canadienne à remporter le titre, le jury formé de journalistes spécialisés a distingué des talents venus d’ailleurs. Antetokounmpo est ainsi devenu le deuxième Européen, après l’Allemand Dirk Nowitzki, sacré en 2007 sous le maillot de Dallas et tout jeune retraité des parquets, à soulever le prestigieux trophée de MVP.

Le «Greek Freak», ou «phénomène grec», comme le surnomme la presse américaine, a nettement devancé, avec 941 points, James Harden (Houston, 776), sacré en 2018 et meilleur marqueur de la saison, et Paul George (Oklahoma City, 356). L’ailier de Milwaukee, spectaculaire dans son jeu et infatigable, a permis aux Bucks de renouer avec leur glorieux passé. La franchise rendue célèbre dans les années 1970 par Kareem Abdul-Jabbar, a terminé la saison régulière avec le meilleur bilan (60 victoires – 22 défaites) et a dominé Detroit (4-0) et Boston (4-1) en play-off, avant de chuter en finale de la conférence est face au futur champion Toronto (4-2). «Je veux remercier mes coéquipiers et mes entraîneurs. Il faut plus qu’un joueur pour gagner autant de matches en une saison», a déclaré Antetokounmpo, en larmes, avant de rendre hommage à son père décédé en 2017.

Le pivot français d’Utah, Rudy Gobert, est lui reparti avec le trophée de meilleur défenseur pour la deuxième année de suite. Signe supplémentaire de la mondialisation de la NBA, les trophées de meilleur rookie et de joueur ayant le plus progressé sont revenus au Slovène Luka Doncic (Dallas) et au Camerounais Pascal Siakam (Toronto).

Siakam est d’ailleurs le seul champion NBA 2019 à avoir été récompensé. Le trophée de meilleur entraîneur est revenu à Mike Budenholzer (Milwaukee), tandis que la NBA a décerné un trophée d’honneur commun aux deux légendes américaines Larry Bird et Magic Johnson. ats

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00