La Liberté

Un air de WNBA à Saint-Léonard

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En quatre matches cette saison, Aislinn König (à droite) a déjà prouvé qu’elle était une shooteuse hors pair. © Charly Rappo-archives
En quatre matches cette saison, Aislinn König (à droite) a déjà prouvé qu’elle était une shooteuse hors pair. © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
25.11.2020

Promise à la meilleure ligue du monde, Aislinn König a finalement posé son baluchon à Fribourg

Patrick Biolley

Basketball » «Si on regarde son curriculum vitae, je me demande ce qu’elle fait chez nous.» Romain Gaspoz est un entraîneur d’Elfic Fribourg comblé d’avoir pu mettre la main sur Aislinn König. C’est que la meneuse canadienne de 22 ans a accumulé les mentions lors de sa carrière universitaire dans l’un des meilleurs programmes des Etats-Unis: North Carolina State University. Dernier exploit en date, avant que le coronavirus ne vienne bouleverser les plans des sportifs du monde entier: un titre de meilleure joueuse (MVP) des finales de sa conférence. Tournoi d’ailleurs remporté par sa formation.

La question est donc légitime: comment une telle pépite a pu atterrir sur les bords de la Sarine et jouer comme ce soir à Winterthour (20 h) plutôt que de voyager de New York à Los Angeles? «Ma dernière saison n’avait pas bien comme

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00