La Liberté

A vot’bon cœur, M’sieurs Dames!

Thomas Bach, président du CIO, jongle avec les milliards, tandis que l’Agence mondiale antidopage en est réduite à faire la manche. © Keystone
Thomas Bach, président du CIO, jongle avec les milliards, tandis que l’Agence mondiale antidopage en est réduite à faire la manche. © Keystone
09.11.2019

Jean Ammann

Chronique» Aumône. L’essentiel est devenu secondaire: l’Agence mondiale antidopage (AMA) tourne avec un budget annuel de 36,4 millions de dollars. Ou de francs, c’est la même chose. Avec cet argent de poche, elle doit traquer le tricheur d’Eldoret à Moscou, d’Astana à Austin, ce qui représente 322 000 échantillons analysés en 2017 (les derniers chiffres publiés).

Un peu plus de 36 millions de francs par année, quand, selon l’agence Francs Jeux, les principaux partenaires – aussi appelés sponsors – du Comité international olympique ont versé une obole d’un milliard de dollars pour la période 2017-2020, quand les diffuseurs des Jeux olympiques ont craché 5 milliards de dollars au bassinet. Un milliard, c’est mille millions, c’est à peu près 28 fois le budget annuel de l’AMA.

Des

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00