La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Roger Federer, poli et doré

Chaussures dorées et gazon de Wimbledon: une combinaison gagnante pour Roger Federer. © Keystone-archives
Chaussures dorées et gazon de Wimbledon: une combinaison gagnante pour Roger Federer. © Keystone-archives

Thomas Truong

Publié le 21.09.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Chronique » Il y a une semaine, Roger Federer annonçait sa retraite sportive. Comme prévu, une pluie de louanges est venue rappeler le palmarès du Bâlois, ainsi que l’empreinte qu’il laisse sur l’histoire du tennis mondial. Des compliments légitimes, mais aussi souvent accompagnés de petites remarques telles que «trop lisse» ou «trop parfait», comme pour chercher une quelconque faille. Histoire peut-être de se rassurer un peu, de confirmer le «c’est trop beau pour être vrai».

Au-delà du fait qu’il faut regretter le joueur de tennis et ne pas porter de jugement sur l’homme, je suis toujours étonné de voir tant de personnes essayer de mettre des adjectifs sur Roger Federer sans vraiment le connaître. Je vous le dis tout de suite, je ne le connais pas non plus. Je l’ai juste rencontré quelques fois dans

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11